philipines.jpg

Phillipines

(English) Crowd-sourcing organisational intelligence: capturing the rich experiences of farmers’ organisations

Muchas organizaciones han encontrado formas innovadoras para superar las amenazas a la cohesión del grupo.

Les petits agriculteurs sont, par définition, dispersés et, par conséquent, doivent généralement regrouper leurs produits pour accéder aux marchés urbains ou à l’industrie de transformation. Ce regroupement des produits suppose une solide composante logistique, entraîne un besoin en fonds de roulement et requiert une méthode d’organisation performante et une maîtrise des transactions.

Les expériences réussies en matière de commercialisation collective leur ont permis d’« accumuler » des moyens d’action structurels pratiques. Ils affinent régulièrement leur gestion interne et les modalités de transaction avec les membres et les non-membres, notamment la tarification, les paiements et les exigences en matière de qualité ou de quantité. A l’aide de processus d’apprentissage expérientiel, ces groupements ont mis en place des règles, des conditions contractuelles et des systèmes de contrôle internes qui se sont avéré efficaces et réalisables dans les conditions de commercialisation en place. read more »

FFF-Philippines : vers une bourse de produits agricoles qui intègre les petits producteurs

Frédéric Lançon

Les Philippines occupent une place distinctive au sein des économies émergentes asiatiques du Sud-Est asiatique. Si l’on compare les principaux indicateurs de développement des Philippines avec ceux des pays voisins ayant une population similaire (tels que la Thaïlande, l’Indonésie et le Vietnam), on s’aperçoit que, même si le Pib moyen par habitant a augmenté dans les quatre pays, la croissance a été plus rapide en Indonésie et au Vietnam. Aux Philippines, le Pib par habitant a été multiplié par 1,6 entre 1990 et 2010, tandis qu’en Indonésie et au Vietnam il a été multiplié respectivement par 2,2 et 3 fois, et par 1,4 en Thaïlande. Même si cette croissance plus lente aux Philippines et en Thaïlande peut s’expliquer par un Pib moyen par habitant initial plus élevé dans ces deux pays, il faut souligner que cette position initiale favorable ne s’est pas traduite dans une diminution du taux de pauvreté actuel aux Philippines. En 2010, d’après les chiffres de la Banque mondiale, 27% de la population des Philippines vivait sous le seuil de pauvreté, tandis qu’en Indonésie et au Vietnam ce taux était de 15 % et, en Thaïlande, de 9 %. En somme, la croissance des Philippines au cours des dix dernières années a eu un impact relativement plus faible en matière de réduction de la pauvreté que dans les pays voisins.

read more »


ESFIM-Philippines Documents

Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.