Contact

La chef du projet

Christine Plaisier christine.plaisier@wur.nl

Christine Plaisier a obtenu sa maîtrise d’Etudes Avancés du Développement chez l’Université Radboud à Nimègue (Pays-Bas). Dans sa thèse, elle a étudié des coopératives de petits producteurs de café certifiés équitables en Éthiopie, ce qui a généré une passion permanente pour le commerce équitable, ainsi que pour des (coopératives de) petits producteurs.

Elle a plusieurs années d’expérience dans les domaines du suivi et de l’évaluation d’impact, du développement durable et inclusif, des chaînes de valeur, des coopératives et des organisations de producteurs agricoles. Elle a une expérience de travail dans la pratique et la recherche appliquée. Elle a travaillé dans plusieurs ONG, notamment Agriterra pendant trois ans et demi, où elle était active dans le domaine du suivi et de l’évaluation. À l’Université Radboud, elle était chercheuse pour les évaluations d’impact. Il travaille actuellement au département de la recherche économique (LEI) de WUR, dans les domaines de l’évaluation d’impact et des chaînes de valeur durables.

En résumé, Christine est une spécialiste des questions de développement et une chercheuse qui produit une analyse solide et de qualité, traduite en recommandations concrètes pour la pratique et la politique. Spécialiste des méthodes mixtes, elle combine un esprit analytique et critique avec une attitude constructive, pratique et respectueuse de la culture. Elle sait s’adapter et manœuvrer avec tact dans le domaine du développement international et des relations interculturelles avec des personnes d’origine et de position très différentes.

Elle a de l’expérience dans les projets de développement et les évaluations sur les trois continents : Afrique (par exemple, Kenya, Zambie, Ghana, Ethiopie), Amérique du Sud (Bolivie, Chili, Pérou) et Asie (entre autres: Indonésie, Inde, Népal, Philippines).

L’administratrice du programme

Kirsten Haak kirsten.haak@wur.nl

Kirsten Haak est la chargée de projets au LEI depuis septembre 2015. Elle est responsable de l’administration (financière, entre autres) des projets internationaux et de ceux de l’UE. Elle effectue plusieurs tâches, telles que le suivi de l’avancement des projets et de leurs dépenses, la préparation de rapports annuels et autres, la sous-traitance et l’organisation d’ateliers. Elle s’intéresse particulièrement aux projets internationaux pouvant contribuer à la réduction de la pauvreté et à la durabilité sociale et environnementale. Son engagement en faveur de l’agriculture a été stimulé par son travail en tant que chargé de projet dans un programme d’investissement du secteur privé, financé par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas. Sa tâche consistait à évaluer les propositions de projets et à surveiller leur mise en œuvre en Asie du Sud-Est (Indonésie, Thaïlande et Philippines). Ayant étudié l’anthropologie, elle aime travailler dans un contexte international.

Traductions

Jur Schuurman schuurman.j@chello.nl

Jur Schuurman est néerlandais et est né en 1956. Il a grandi en Argentine et est donc bilingue en néerlandais et en espagnol. Il a étudié la géographie humaine à l’Université d’Utrecht (Pays-Bas) et après plusieurs expériences, il a atterri à Agriterra. Il a d’abord été agent de liaison pour les organisations de producteurs agricoles d’Amérique latine et a ensuite travaillé dans le domaine du suivi et de l’évaluation. Il a quitté Agriterra en 2015 et vit maintenant au Costa Rica, où son épouse (uruguayenne) Gabriela travaille dans l’innovation agricole. Il fait des traductions et des évaluations de projets.